Communiqué de presse suite aux récents évènements du 14 juillet 2015

 

La section du PCF de Vaulx-en-Velin condamne avec la plus grande fermeté les récents incidents survenus ces deux derniers jours sur notre commune. Il est inadmissible de s’en prendre de manière délibérée au bien d’autrui ainsi qu’aux fonctionnaires dans l’exercice de leurs missions de service public.

Néanmoins, nous n’acceptons pas les récentes déclarations de Mme la députée-maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy, visant à porter la responsabilité du retard « en matière de répression et de prévention de la délinquance » sur les exécutifs municipaux précédents. De la même manière, nous ne pouvons qu’être scandalisés par les propos tenus par Mr Stéphane Bertin, qui joue les pompiers pyromanes, au cours du conseil municipal du 2 juillet dernier en déclarant « peut-être qu'avec vous (en apostrophant l'ancienne majorité) le gymnase Jessie Owens n'aurait pas brûlé ».

Au mois d’avril dernier, Mme Geoffroy se réjouissait en une du journal municipal de la baisse de la délinquance de 7% sur la ville pour l'année 2014. A présent, la faute revient aux anciennes majorités ! Quel sens des responsabilités !

Il est nécessaire selon nous de privilégier le dialogue avec les habitants, mettre en place davantage de médiateurs dans nos quartiers, d’accorder davantage de subventions aux associations de proximité, aux centres sociaux au lieu de miser uniquement sur une politique municipale qui nous conduit vers une dérive sécuritaire et dangereuse.

Le 15 juillet 2015

La section PCF de Vaulx-en-Velin

Retour à l'accueil