Pourquoi être communiste en 2015 ?

Être communiste en 2015 c'est refuser que les grands groupes amassent des profits et échappent au fisc en prenant des fournisseurs suisses par exemple.

Être communiste c'est aussi imposer autre chose que ce qu'impose les marchés financiers.

Être communiste c'est refuser la précarité qui touche surtout les femmes, les jeunes, les non qualifiés et les travailleurs étrangers.

Être communiste c'est refuser que les travailleurs soient corvéables à merci, ce qui contribue à tirer vers le bas les salaires.

Être communiste c'est refuser le discours de l'entreprise qui insiste sur le dévouement, refuser que le travail ne suffise plus pour vivre décemment et se loger. Travailler, ce n'est pas seulement vendre sa force de travail au meilleur ou au moins mauvais salaire, c'est aussi une relation sociale. La modernité capitaliste en période de crise ne permet pas cette reconnaissance, cette fierté de ce que l'on réalise.

Être communiste c'est avoir une politique ambitieuse du logement.

Être communiste ce n'est pas être un passéiste invétéré et de penser que le capitalisme est aujourd'hui l'obstacle majeur à tout progrès de l'humanité.

Oui, on peut encore être communiste en 2015.

Notre camarade Michèle Poncin.

Retour à l'accueil