Hélène Geoffroy en votant la loi « renseignement » met en danger les libertés et place sous surveillance la population sans véritable contrôle démocratique

Par 438 voix contre 86 les députés socialistes et de droite ont adopté le projet de loi relatif au Renseignement. Et Madame Hélène Geoffroy, en députée suiviste de la politique de Manuel Valls a voté POUR.

Pour les communistes, les progressistes, les militants des droits de l'Homme et des libertés cette loi permet de profiler" les comportements suspects . La loi, loin de s'appliquer au seul terrorisme, concernera aussi « les intérêts (...) de la politique étrangère», « les intérêts économiques, industriels et scientifiques (...) de la France ». Les motifs d'application de la loi sont flous et extrêmement larges. Leur appréciation sera soumise à l'arbitraire des services de l'État sans véritable contrôle même de la part de la justice.

Cette loi liberticide porte en germe une dérive totalitaire, ciblant les nouvelles populations ou Classes dangereuses, elle permettra d'anticiper les mouvements sociaux et de pratiquer la répression préventive. Plus la logique financière détruira l'emploi, et plus le contrôle des mouvements sociaux est stratégique pour l'Etat. La propriété, l'accès et la maîtrise des données personnelles et collectives devient un enjeu majeur de démocratie, et de pouvoir politique, social et économique.

Le Parti communiste entend prendre tout sa place afin rendre populaire ce combat pour les droits et des libertés: l'accès et la maîtrise des données personnelles et collectives est un enjeu majeur de la démocratie.

Nous voulons être entendus, pas écoutés !

P.C.F Vaulx-en-Velin le 07/05/2015

Retour à l'accueil